‘Cyber éco-blanchiment’ – L’industrie malaisienne d’huile de palme passe à l’attaque

(Source: Survival, 4 avril 2011)

Le lobby malaisien d’huile de palme a lancé un nouveau site internet pour contrecarrer la ‘propagande’ faite autour de cette industrie controversée qui soulève la forte opposition des tribus de Bornéo et des organisations internationales.

Ce nouveau site internet theoilpalm.org entend ‘mettre les choses au point’ en prétendant que la culture des palmiers à huile contribue à la diminution de la pauvreté, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à l’aménagement foncier. On peut lire sur le site : ‘Ces contributions positives apportées à la société sont souvent peu remarquées, ou pire, dénigrées par les ONG environnementalistes. Le site internet de l’huile de palme contribuera à garantir que leurs campagnes de désinformation ne restent pas sans réponse’.

Les chasseurs-cueilleurs penan craignent que le projet d’une plantation de palmiers à huile sur 2 millions d’hectares au Sarawak (partie malaisienne de l’île de Bornéo) soit dévastateur pour l’avenir de leurs communautés et de leurs forêts.

Une femme penan a confié à Survival : ‘La forêt est mon toit et mon abri, c’est aussi là où je trouve ma nourriture. Mais lorsqu’elle sera remplacée par les palmiers à huile, tout cela disparaîtra’.

Une grande partie des forêts dont dépendent les Penan ont déjà été détruites par l’exploitation forestière. Les forêts les plus abîmées sont maintenant entièrement rasées pour faire place aux plantations de palmiers à huile, quelquefois par la même compagnie, comme c’est le cas de Shin Yang et de Samling.

Les Penan érigent depuis des années des barrages routiers pour défendre leurs forêts contre les compagnies Samling et Shin Yang.

L’huile de palme est utilisée dans des milliers de produits alimentaires et cosmétiques. Les agrocarburants dérivés de l’huile de palme sont parmi les plus controversés. En 2009, la Banque mondiale a décrété un moratoire financier sur les projets d’huile de palme et les directives de l’Union européenne sur les agrocarburants durables condamnent explicitement la conversion des forêts en plantations de palmiers à huile.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Le lobby de l’huile de palme en Malaisie est nettement sur la défensive. Ce nouveau site internet n’est rien d’autre qu’une tentative de ‘cyber eco-blanchiment’. Les Penan ont explicitement fait savoir qu’ils ne voulaient pas de plantations de palmiers à huile sur leurs terres, et l’industrie doit respecter leur volonté’.

déforestation huile de palme éco-blanchiment

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×