La Suisse va enquêter sur les finances du Premier ministre du Sarawak

Taib Mahmud a été confronté à des manifestants lorsqu'il s'est rendu en Grande-Bretagne l'année dernière.
Taib Mahmud a été confronté à des manifestants lorsqu'il s'est rendu en Grande-Bretagne l'année dernière.
© Survival

(Article Survival France, 27 mai 2011)

La Présidente de la Confédération suisse a ordonné une enquête sur les actifs détenus dans les banques suisses par le tristement célèbre Premier ministre du Sarawak, Taib Mahmud.

Les 30 années de régime de Taib Mahmud au Sarawak, partie malaisienne de l’île de Bornéo, ont été rongées par des allégations de corruption persistantes et généralisées, dont la plupart ont été révélées sur le site internet ‘Sarawak Report’. C’est sous le mandat de Taib Mahmud que la majorité des forêts du Sarawak ont été anéanties.

Dans une lettre adressée à l’ONG suisse Bruno Manser Fonds, qui a alerté les autorités sur cette affaire, la présidente Micheline Calmy-Rey a insisté sur l’engagement du gouvernement suisse à lutter contre la corruption et à restituer des fonds détournés aux pays respectifs.

Elle a évoqué la possibilité de geler les actifs de Taib Mahmud et a confirmé que le problème avait été transféré à l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) qui enquête sur le blanchiment d’argent en Suisse.

La tribu penan a vu ses forêts dévastées par les compagnies d’exploitation forestière, avec l’aval du gouvernement de Taib Mahmud. De nombreuses compagnies entretiennent des relations privilégiées avec le Premier ministre, sa famille et ses alliés. Les chasseurs-cueilleurs penan dépendent entièrement de la forêt pour leur survie. Tandis que leurs forêts sont exploitées, le gibier est effrayé et fuit, les rivières s’envasent, le sagou et les fruits de la forêt sont détruits. Alors, les Penan ne peuvent plus nourrir leurs familles.

Taib Mahmud a dit un jour que les Penan se comportaient ‘comme des animaux dans la jungle’ et a déclaré qu’ils devraient être intégrés dans la société dominante. L’histoire a montré qu’expulser les peuples indigènes de leur terre et leur imposer le ‘développement’ avait des conséquences dévastatrices.

déforestation huile de palme Sarawak Borneo Penan Taib

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×