Public Eye Awards 2011: Neste Oil

Ci-dessous, les nominés pour les Public Eye Awards 2012:

En bref

D’ici deux ans, la compagnie pétrolière finlandaise Neste Oil devrait devenir le plus gros acheteur d’huile de palme et le principal producteur d’agrocarburants au monde. A l’heure actuelle, elle vend déjà dans toute l’Europe le «Neste Green Diesel». Une appellation trompeuse, s’agissant d’un diesel à base d’huile de palme. En même temps que Neste Oil augmente sa capacité de production à Rotterdam et à Singapour, son principal fournisseur – IOI – a doublé la surface de ses plantations d’huile de palme.

La demande croissante en huile de palme entraîne toujours plus d’expropriations de terrains et de destruction de forêt tropicale en Indonésie et en Malaisie. IOI vient de perdre un procès en cours depuis douze ans sur une affaire d’expropriation en Malaisie, où des cas de corruption sont également évoqués. Au final, le bilan CO2 du carburant de Neste Oil est effarant. Il est même plus élevé que celui du diesel classique ! Neste Oil va bientôt entrer sur le marché du kérosène grâce à sa collaboration avec Finnair et Lufthansa, contribuant ainsi encore davantage au réchauffement climatique.

  

Comportement irresponsable

En 2012, Neste Oil ambitionne d’utiliser 2.5 million de tonnes d’huile de palme, soit 5 % de la production mondiale, pour son diesel. Elle deviendra ainsi le plus gros acheteur d’huile de palme au monde. Après la Finlande, l’entreprise construit de nouvelles raffineries à Rotterdam et à Singapour. La réalisation de ses objectifs n’est toutefois possible que si de nouvelles plantations sont créées en Indonésie et en Malaisie, au dépens de la forêt tropicale et de ses habitants. En décembre 2008 déjà, Neste Oil a dû abandonner un projet similaire suite à une série de protestations publiques.

L’entreprise affirme que l’huile de palme achetée auprès d’IOI respecte les critères de durabilité. IOI est cependant impliqué dans des coupes illégales de bois, du défrichage par brûlis ainsi que dans la destruction de l’habitat des Orangs-Outangs. Produire du diesel en détruisant les forêts vierges est tout sauf durable. Par rapport à l’an 2000, la demande en huile de palme va doubler d’ici à 2030 et tripler d’ici à 2050. Le soi-disant « biodiesel » est la principale cause de cette expansion. En plus des 7 millions d’hectares de plantations de palmiers à huile existants, le gouvernement indonésien envisage de créer 4 millions d’hectares de plantations supplémentaires, uniquement destinées au «biodiesel».

En 2011, Neste Oil prévoit également de vendre son produit à des compagnies aériennes. Les premiers vols de passagers de Lufthansa et Finnair seront effectués sous peu avec cet agrocarburant. Neste Oil affirme avoir une traçabilité complète sur sa filière d’approvisionnement, mais refuse d’en apporter la preuve et d’ouvrir ses dossiers.

Conséquences

De gigantesques surfaces de forêts tropicales sont victimes de la demande européenne grandissante en huile de palme. La production de cette huile requiert des produits chimiques qui empoisonnent l’eau, la terre, la faune, la flore et les habitants. De plus, la déforestation au profit des plantations met en péril l’habitat d’espèces menacées comme l’orang-outang. Enfin, la destruction des tourbières émet de grandes quantités de CO2 dans l’atmosphère.

Les indigènes sont chassés des terres qu’ils habitent et exploitent depuis plusieurs décennies. La forte demande en surfaces cultivables entraîne aussi l’augmentation des prix d’autres produits agricoles, dont les denrées alimentaires de base, mettant ainsi en danger la sécurité alimentaire tant locale que globale.

Situation actuelle et revendications

Neste Oil et son principal actionnaire, l’Etat de Finlande, doivent cesser d’utiliser l’huile de palme comme agrocarburant. Les compagnies pétrolières doivent investir leurs ressources dans le développement de matières premières véritablement durables et d’autres formes d’énergies renouvelables. Leurs clients doivent également se montrer plus responsables. Ainsi, des compagnies aériennes comme Lufthansa ou Finnair ne devraient pas se procurer leurs carburants auprès d’entreprises aussi irresponsables que Neste Oil, et devraient renoncer à l’huile de palme pour leurs flottes d’avions.

Vidéo (en anglais)

A Propos de l'entreprise

Siège: Espoo, Finlande
Secteur: Energie, pétrole
Chiffre d’affaires/ Bénéfices: 9,64 milliards de dollars (2009) / 221 millions de Dollars (2009)
Propriétaire: Entreprise cotée en bourse, détenue à 50.1% par la Finlande
Collaborateurs: 5’100
PDG: Matti Lievonen

Pour plus d'informations

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×