Sime Darby à Port-la-Nouvelle

(Source usinenouvelle.com, 07 mars 2011)

Le groupe malaisien Sime Darby (7,73 milliards d’euros de chiffre d’affaires), l’un des leaders mondiaux de l’huile de palme, envisage la construction d’une usine de transformation d’huile végétale à Port-la-Nouvelle dans le Languedoc-Roussillon.

L’usine, qui entrera en production en 2013, servira les marchés de l’Europe du Sud et de l’Afrique du Nord. Elle compléterait l’usine de raffinage Unimills présentes aux Pays-Bas, à Zwijndrecht, près de Rotterdam. Le montant de l’investissement n’a pas été divulgué.

Le site recevrait ses matières premières du Libéria, où le groupe est en train d’investir en plantations. Sime Darby va bientôt planter 10 000 hectares de palmiers sur une concession qui compte 220 000 hectares. L’investissement s’élève à près de 23 millions de dollars. Le groupe affirme vouloir également se fournir en matières agricoles locales pour approvisionner l’usine languedocienne.

Entretien avec le coordinateur des recherches sur l'huile de palme ( Cirad )

[ 22 juin 2011 ]

Stop Huile De Palme: Quelle est la part de chaque système d'exploitation des palmiers à huile (traditionnelle, familiale et agro-industrielle) dans le global production de chaque pays ?

Cirad: Ces données sont extrêmement difficiles à obtenir et changent du tout au tout d’un pays à l’autre. Globalement les systèmes familiaux sont majoritaires en Afrique de l’Ouest et en Amérique Latine, mais d’immenses projets d’extension sont en cours (Brésil, Liberia, Congo) qui risquent de modifier profondément cette répartition dans les décennies à venir.

Précision: Lorsque l’on parle de système traditionnel, il s’agit simplement de cueillette dans la palmeraie spontanée sauvage. Il n’y a pas, dans ce cas, d’action agronomique, ni de sélection, même massale. [ ndlr: exemples de pays concernés: Nigéria, Congo ]

SHDP: Que pensez-vous de l'implantation d'une usine de transformation d'huile végétale (Sime Darby) à Port-la-Nouvelle ? En fait, cela ne légitimise-t-il pas la déforestation engendrée par la culture de palmiers à huile, certes, "durable" mais tout de même lourdement critiquée ?

Cirad: A l’échelle globale, l’installation ou non d’un terminal SimeDarby a Port la Nouvelle n’aura aucun impact. L’Europe ne compte que pour 15% du marché mondial et cette proportion sera amenée a décroitre. Si les écologistes français accentuent leur pression sur les pouvoirs publics, SimeDarby évitera les ennuis et s’installera en Espagne ou au Portugal et rien ne changera pour autant, ni sur l’alimentation des pays du Sud en corps gras, ni sur la déforestation…

Pour le Cirad, c’est le type de plantation envisagé en amont de ce terminal qui est important, et nous envisageons de participer aux groupes de travail sur la durabilité mis en place par les gouvernements concernés (Liberia), afin que les critères de durabilité soient respectés dès l’installation de la plantation.

SHDP: Pourquoi se mettre à installer une usine de transformation sur le territoire européen alors que cela se réalisait, jusqu'à maintenant, proche des lieux d'exploitation ? Est-ce parce que acheter et transporter la matière brute est devenu moins chère qu'acheter et transporter la matière transformée ?

Cirad: Le point d’entrée traditionnel de l’huile de palme en Europe Continentale est Rotterdam depuis plusieurs siècles, sans doute a cause des circuits commerciaux Asie du Sud Est/Pays-Bas hérités de l’époque coloniale. Il n’y a rien de nouveau a l’entrée d’huile de palme brute en Europe. Sime Darby ayant acquis des surfaces considérables au Liberia, souhaiterait développer un point d’entrée en Europe du Sud, destiné à la livraison du marché Nord-Africain et Sud-Européen. Pour les pays producteurs, la tendance est à racheter bout par bout l’ensemble des maillons de la filière, car c’est la meilleure manière de gagner de l’argent par rapport à ne vendre que de l’huile brute (CPO = Crude Palm Oil). Les capitaux Malaisiens ont récemment acquis bon nombre de sociétés européennes de transport, stockage et raffinage.

Les critiques

(Source netoyens.info, 9 mars 2011)

Nous connaissons le lieu prévu d’implantation de l’usine, nous connaissons son histoire ancienne et récente mais impossible d’en savoir plus sur le calendrier des travaux. Devant le silence assourdissant des autorités sur ce nouveau dossier, nous avons cherché à en savoir un peu plus auprès de la population locale sans véritable succès. Étrange. Anormal.

Dans un article du Midi LIbre en date du 7 mars (*), nous apprenons que la multinationale Sime Darby Unimills connue pour avoir fait des ravages dans les forêts primaires d’Indonésie et de Malaisie s’apprête à en faire autant au Libéria. Elle a obtenu en janvier une concession d’une durée de 63 ans pour l’exploitation de 220 000 hectares, les premiers palmiers à huile devant être plantés en avril prochain.

On apprend aussi que pour écouler en Europe sa production dès 2013, ce géant malaisien compte très sérieusement accepter l’offre du conseil régional de s’installer à Port la Nouvelle : 200 Millions d’euros, 200 emplois promis, un chantier de 2 ans sur 20 hectares en front de mer dans une zone SEVESO au beau milieu d’un site naturel protégé.

Nous ne sommes donc plus dans de la fiction mais dans une triste réalité. Les craintes ne relèvent plus d’un défaut d’audition des propos du vice-président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon ou d’une paranoïa d’écolos.

Le grand mensonge pour amadouer les élus et les agriculteurs naïfs de la FNSEA est de faire croire qu’elle utilisera des ressources locales en colza et tournesol pour incorporation dans les agro-carburants. Pourtant le prix de revient de l’huile des céréales françaises est dix fois plus important que celui de l’huile de palme à cause du rendement en huile dix fois supérieur du palmier par rapport à nos oléagineux, à cause aussi de l’exploitation de la main d’œuvre des pays du sud. L’incorporation des céréales languedociennes sera donc minime et ne doit rien faire espérer à l’agriculture locale.

Quoiqu’il en soit, rappelons la folie qui consiste à incorporer des matières alimentaires dans les carburants au moment même où la tension sur l’ensemble des prix alimentaires est à son maximum. Le nombre de personnes souffrant de sous alimentation a augmenté en 2008 suite à la flambée des prix alimentaires. Il n’est pas redescendu depuis et les experts de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et autres agences internationales observant la production agricole notaient déjà le 4 mars dernier une “augmentation record” de l’indice des prix alimentaires.

Cette information est d’autant plus inquiétante que, dans notre économie dérégulée, rien n’entrave la liberté de spéculer sur les cours en outre de l’augmentation de cet indice. On évalue déjà à un milliard le nombre de sous-alimentés. Combien d’êtres humains accepterons-nous de jeter dans la mal-nutrition et la famine pour la seule satisfaction de faire rouler nos véhicules avec des agro-carburants ?

Ce projet d’usine d’huile de palme est à tout point de vue un véritable scandale. Il l’est d’autant plus quand on apprend le soutien qu’il trouve au plus haut niveau du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon. Dans le mot “Parti Socialiste” en effet, la plupart d’entre nous entendent encore le mot “social”, un mot qui nous ramène à quelques réalités de l’humanité nous important bien plus que les dividendes des actionnaires de SIME Darby et autres roublards du productivisme agricole.

Ces réalités sociales s’ajoutent à de vraies menaces environnementales portées sur un littoral qui fait pourtant l’objet de multiples protections. La zone de Port-la-Nouvelle est certes déjà classée SEVESO. Mais faut il encore en rajouter ? Faut il risquer de ruiner les activités de pêche qui subsistent encore sur les étangs de Bages ?

Il faut refuser cette usine à tout prix.  

E.J. et P. Pavie(Nature et Progrès 11)

(*) Usine d’huile de palme : le responsable du projet se défend face aux critiques

Lire aussi :

 

 Pétition contre l’implantation à Port-La-Nouvelle d’une usine spécialisée dans l’importation

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×